Home

  • Ranger, deux heures par semaine

    Pin it!

    Il est un fait à peu près aussi certain que "le soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest": M. Léludemoncoeur et moi sommes des bordéliques patentés. Nous détestons ranger et avons petit à petit fait le deuil d'une maison "Une brique dans le ventre" (ou "Déco idées", si tu préfères). Jusqu'à un jour de juin où j'ai vraiment regardé notre chez nous avec des yeux étrangers, et où je me suis dit que ce brol incessant n'était plus supportable.

    Lire la suite

  • Faire le ménage sans s'intoxiquer

    Pin it!

    Je déteste faire le ménage, même si paradoxalement, j'aime bien voir mon appart bien rangé et propre (mais qui n'aime pas ça?).

    Lire la suite

  • S'alléger, petit à petit

    Pin it!

    Depuis le début de l'année, parallèlement à la réduction des déchets, j'ai commencé une opération de désencombrement de notre appartement.

    Lire la suite

  • Réduire les déchets - les premiers pas

    Pin it!

    Autre volet de mes bonnes résolutions - ou évolution naturelle de "mon petit possible pour améliorer/ne pas détériorer plus mon environnement" -, la réduction des déchets, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y a une marge de progression. Youpie!

    Lire la suite

  • Réduire ses déchets, une démarche en cinq étapes

    Pin it!

    Toute à l'engouement de mes bonnes résolutions et de mon envie d'attaquer un nouveau "way of life", je m'étais lancée dans un billet récapitulant mes premiers efforts pour réduire mes déchets, sans commencer par exposer la base, c'est-à-dire les grands principes pour y parvenir.

    Lire la suite

  • Transmettre la lumière

    Pin it!

    J'ai fait le tour de l'appartement, à la recherche de l'objet de mon intérieur que j'aime particulièrement. J'avoue, c'est encore le chambard, rien n'est fini, la bibliothèque n'est pas encore remplie, il faudrait encore des meubles de ci de là, une graaaaaande garde-robe pour y stocker toutes nos fringues, et encore plein d'autres trucs que j'oublie.

     

    Je pourrais vous parler du vaisselier magnifique trouvé pour trois fois (aux Ptits) rien(s), qui fait l'unanimité moins une voix, celle de M. Léludemoncoeur, qui le trouve moche mais a fini, je crois, par s'y faire, au point qu'il daigne même y ranger ce qui doit y être rangé. Je l'ai acheté, ce vaisselier, dans l'idée de le repeindre, de lui donner un coup de jeune, mais pour le moment il fait son office tranquillement dans sa robe d'origine, et c'est très bien comme ça.

     

    Mais il y a un autre objet que j'adore et qui a trouvé sa place en douceur: la lampe de mon grand-père. Je ne me rappelle pas l'avoir vue chez mes grands-parents quand j'étais petite, mais je suis heureuse qu'elle ait finalement atterri chez moi. Les hipsters la qualifieraient de "vintage", elle fait juste modestement partie de l'histoire de la famille. J'aime ses formes partagées entre la douceur de l'arrondi et une certaine martialité carrée. Elle a pris place sur une petite table à l'apparence vintage mais pourtant très récente et fait un joli éclairage d'appoint le soir.

     

    photo(2).JPG

  • Mon ptit geste pour la planète

    Pin it!

    Ca peut paraître contradictoire, mais le plus grand petit geste que j'aie fait pour la planète (indice: c'est le thème du jour pour le challenge #31bloggingdays détourné), c'est de choisir de m'installer en ville.

     

    Bien qu'élevée en rase campagne, je n'ai jamais rêvé de perpétuer la tradition. La faute, sans doute, à l'arrêt de bus situé à 5 km, aux routes galères en hiver et à la dépendance à la voiture. Je me suis toujours dit que j'habiterais en ville, tout près des transports en commun, dans une maison mitoyenne pour optimiser les dépenses de chauffage.

     

    J'ai tout ça. Je n'ai plus de voiture et je le vis bien (90% du temps). Je marche tant que je peux, j'attends le tram (parfois longtemps) (mais parfois aussi ils passent Come as you are, alors ça va ^^), je covoiture, je prends le train (et je peste). Il faut assez peu de temps pour se déshabituer de la voiture, et c'est certainement plus facile quand on n'a pas totalement le choix, mais on s'habitue assez vite à compter un peu plus large pour le transport et, franchement, à Bruxelles c'est quand même cool. Certes, ce serait encore mieux si les espaces piétons/cyclistes étaient meilleurs et plus développés, mais allez! On parie que ce sera le cas dans vingt ou trente ans! (hinhin)

     

    La seule chose que je vis moyennement bien (les 10%), c'est de ne pas pouvoir "réciproquer" le covoiturage, ne plus pouvoir dire "cette fois, on prend la mienne". Mais pour le reste, je suis assez fière de la démarche (ahah) et je me sens de plus en plus en phase avec mes valeurs.