Loading

Un anniversaire de mariage #31Bloggingdays

Aujourd’hui, j’avais envie de te raconter une anecdote, le genre qui fait qu’en général les gens s’arrêtent de parler et te disent “sérieux?”. Le genre aussi qu’après te l’avoir racontée, je ne pourrai plus jamais participer à Secret Story #tropdommage

 

Tu ne le sais sans doute pas – sauf si tu es un.e maniaque des dates -, aujourd’hui, le roi et la reine fêtent leur 18e anniversaire de mariage, leurs noces de turquoise, quoi. Là, tu lèves sans doute mollement ton sourcil droit (ou gauche, en fonction de ta mobilité faciale).

Première révélation: pendant longtemps, j’ai été incollable sur les familles royales européennes (ma famille chouchoute: les suédois). Je connaissais sur le bout des doigts l’arbre généalogique de la famille royale belge, les dates de naissance, d’accession au trône, de décès, les mariages et mésalliances, bref une vraie encyclopédie ambulante. Je lisais Point de Vue, je faisais des dossiers, et il m’en reste quelques traces (mariage d’Albert et Paola 2 juillet 1959, mariage de Baudouin et Fabiola 15 décembre 1960, et en plus ils se sont tutoyés au moment des consentements, so révolutionnaire!).

Deuxième révélation: pendant plusieurs années, j’ai chanté dans un choeur de jeunes (filles, essentiellement). On a fait des trucs vraiment cool, genre chanter tout un spectacle de chanson française (avec arrangements spéciaux pour nous), enregistrer des disques, chanter de la musique classique de dingue, partir en tournée en Corée du Sud (et y chanter en wallon), bref, c’était vraiment vraiment bien. Notre chef de choeur fourmillait d’idées et de projets pour la chorale, et rien n’était trop ambitieux ou trop fou.

 

Troisième révélation (le coeur du sujet ^^): un jour il est arrivé en nous disant: “on a été choisis pour chanter au mariage de Philippe et Mathilde”. Je ne me rappelle plus si ça a été le chambard après cette annonce (sans doute que oui, un peu), mais moi j’étais extatique, j’avais envie de le dire à tout le monde, de le crier sur tous les toits. Bon Dieu attends, j’allais voir en vrai toutes ces personnes dont je lisais la vie à longueur de journée! On a préparé en secret toute une série de chants magnifiques (dont du Bach et le Panis Angelicus de César Frank. Et puis est arrivée la veille du Jour J, et nous sommes allé.e.s à Bruxelles pour la répétition du mariage. Pas question d’y voir les futurs mariés, mais nous avons déjà pu faire la connaissance du Collegium Vocale de Gand, un des meilleurs choeurs de Belgique, et de José Van Dam, avec qui nous allions chanter le fameux Panis Angelicus. Dans le même temps, je me souviens, les couturières volontaires s’activaient dans la sacristie pour terminer à temps nos nouveaux uniformes, magnifiques, pantalons rouges et blouses noires.

 

Et puis est venu le grand jour, le samedi 4 décembre 1999. Je ne sais plus à quelle heure on avait dû arriver, mais tôt, très certainement. On était les premiers, les musiciens, à devoir prendre place, avant que le moindre invité n’arrive. Parce que nous faisions partie de la “décoration musicale” dans cette cathédrale remplie de fleurs blanches et traversée par un tapis rouge.

Quand  nous ne chantions pas, je m’occupais du commentaire royal. “ah! tiens, voilà le prince Charles!” “Et là Albert de Monaco!” “et ouiiii, le Grand-duc du Luxembourg, qui est quand même le neveu du roi Albert!”. J’étais aux anges, et totalement dans mon élément.

Je me souviens surtout du plaisir de chanter à l’unisson dans cette magnifique cathédrale – une sensation physique que je peux très facilement retrouver en me replongeant dans mes souvenirs -, et de cette conscience de vivre un moment exceptionnel. J’aurais voulu partager ici le Panis Angelicus que nous avons partagé avec José Van Dam, mais il semble que personne n’ait eu la lumineuse idée de le poster sur Youtube… J’ai peut-être encore la cassette vidéo du mariage quelque part (eh oui!), mais plus rien pour la lire, hélas.

 

Une version du Panis Angelicus

 

 

Restent les souvenirs, ce qui n’est déjà pas si mal 🙂

 

(Depuis, j’ai eu l’occasion de revoir – plusieurs fois – Philippe et Mathilde lors d’événements que je couvrais pour le boulot. L’excitation de l’adolescence est fortement retombée. Parce que je ne chante plus? 😉 )

About Author

Leave a Comment

[instagram-feed showbutton=false showfollow=false num=8 cols=8 imagepadding=0]