J'ai visité l'expo Dior à Paris et c'était somptueux (mais bondé)

Pin it!

Cela faisait des semaines que cela figurait tout en haut de notre to-do list parisienne, juste après "réserver les billets de train" et "retourner au même hôtel que d'habitude": la découverte de l'exposition consacrée à cette maison de mode mythique qu'est Dior.

J'aime beaucoup approcher la mode et ses créateurs via des expositions comme cela. Il y a quelques années, l'Espace ING à Bruxelles avait réuni des créations d'Yves Saint-Laurent. Un peu plus tard, le Grand Palais, à Paris, a consacré une exposition, que Massoeur n°5 (comme le parfum ^^) et moi avions adorée, à Jean-Paul Gaultier et ses créations qui ressemblent parfois à des sculptures. Vraiment, je suis convaincue que la mode a sa place dans les musées, car ce qu'elle produit s'apparente clairement à de l'art (qu'on aime, ou pas, comme pour d'autres artistes).

 

Et donc, cette année, Christian Dior. Faut-il encore présenter cet orfèvre de la féminité? L'élégance de ses créations, ces tailles marquées et ces jupes en corolle si typiques? Il le faut sans doute, oui, pour ceux/celles qui s'en foutent un peu, ou ne visualisent pas.

 

Dior, Christian Dior, Musée des Arts décoratifs, exposition, Paris,

Le tailleur Bar originel et, derrière, sa réinterprétation par John Galliano

 

Dior, ce n'est pas seulement Christian, le fondateur de la Maison. C'est aussi une succession de créateurs talentueux, de Gianfranco Ferré à Raf Simons, en passant par le sulfureux John Galliano et, désormais, une femme, Maria Grazia Chiuri.

 

Dior, Christian Dior, Musée des Arts décoratifs, exposition, Paris,

Le genre de robe qui peut te faire trébucher quand tu vas chercher ton Oscar de la meilleure actrice ;-)

 

L'exposition propose une plongée complète dans le monde "Dior", des tout débuts de Christian aux robes de la toute dernière collection. Ca foisonne de documents, d'oeuvres d'art ayant inspiré les créateurs, de mini-robes esquissant ce que donnera un modèle, de parfums, de chaussures, de chapeaux, de couvertures de magazine, dans une muséographie absolument époustouflante et somptueuse. Il y a là de quoi s'en mettre plein plein les mirettes pendant des heures (environ deux heures, pour notre part), et d'en sortir avec des sequins plein les yeux.

 

Dior, Christian Dior, Musée des Arts décoratifs, exposition, Paris,

Une création de John Galliano, inspiré par Sissi l'Impératrice

 

Il y a par contre un très gros point noir (et les points noirs, c'est booooouuuh! :D ): l'affluence.

Bon, l'expo est encore toute récente, et on y est allées un samedi MAIS il y aurait sans doute eu moyen de gérer la foule de manière plus intelligente, pour permettre de profiter un peu mieux de l'expo. Quand nous sommes arrivées vers 11h15 (l'expo ouvrait à 11h00), la file à l'extérieur était déjà assez impressionnante. Mais nous étions motivées et résolues à voir l'expo, et nous avions prévu des bouquins pour attendre (hinhin). A notre grande surprise, nous avons avancé assez vite et en un peu plus d'une demi-heure, nous entrions dans le musée.

 

Dior, Christian Dior, Musée des Arts décoratifs, exposition, Paris,

 

Sauf que laisser entrer des gens en continu, c'est l'assurance d'avoir des bouchons et des attroupements plus tard, une fois dans les pièces de l'expo. A chaque texte d'explication, en gros, et aussi devant les pièces plus petites. Sans compter tous ceux qui prennent TOUT en photo et/ou vidéo (tout = les pièces et les explications), sans doute pour profiter vraiment de leur expo une fois rentrés chez eux (les gens, j'te jure...).

A l'expo Gaultier, on avait piaffé un peu à l'entrée parce qu'ils faisaient rentrer les gens par petits groupes, mais le confort de visite ensuite était plutôt bon.

J'espère franchement que ça se tassera un peu une fois l'effet de nouveauté passé (quoique, j'en doute, c'est une expo magnifique-glamour-intéressante, et il y aura toujours des curieux et des amateurs pour la voir), ou que les organisateurs passeront par ici (ahah!) pour piquer des idées ^^

 

Je termine par un gros coup de coeur (s'il ne fallait en retenir qu'un): la présence d'une ouvrière brodeuse expliquant "en live" son métier et sa formation.

C'était ultra impressionnant de la regarder travailler, de s'accroupir pour voir, par-dessous son métier, ses doigts s'activer à l'aveugle pour piqueter des sequins et des paillettes pour former une fleur parfaite. Elle reproduisait pour les curieux le motif d'une robe de la dernière collection, qui a nécessité plus de 800 heures de travail rien que pour les motifs à sequins!

 

Dior, Christian Dior, Musée des Arts décoratifs, exposition, Paris,

 

Bref, tu l'auras compris, je ne peux que te conseiller d'aller voir cette expo si tu passes par Paris. Son prix est franchement raisonnable (11 euros) et une fois que tu en auras fait le tour, tu pourras soit aller flâner au Louvre, juste à côté, pour continuer le shoot de culture et de beauté, soit te poser aux Tuileries, soit encore traverser la Seine et aller plutôt flâner dans Saint-Germain-des Prés. Elle est pas chic, la vie?

 

(Je n'ai quasiment pas pris de photos, parce que

1. Il y avait peu de place pour se mouvoir et tous les angles corrects étaient déjà pris d'assaut par d'autres ^^

2. Je préfère profiter de mes expos sur le moment même :-) )

Commentaires

  • Tentant...
    Et qu'as-tu cousu à ton tour en rentrant chez toi?
    Une photo de ta création ?

Écrire un commentaire

Optionnel