Brèves de bibliothèque [3] - Ferrante, Mankell et les autres

Pin it!

Troisième épisode des Brèves de bibliothèque, on dirait bien que ça va commencer à ressembler à une sériiiiiie! Allez c'est parti!

- Henning Mankell, Un paradis trompeur: Le Suédois ne décrit pas toujours la vie pluvieuse, venteuse, neigeuse et parfois caniculaire de son pays d'origine. Parfois il situe son action en Afrique. Dans Un paradis trompeur, Mankell fait voyager de la glaciale Suède à la touffeur du Mozambique, et il nous fait voyager dans le temps, puisque son histoire se passe au tout début du 20e siècle. On suit l'histoire d'Hanna, paysanne pauvre du nord de la Suède devenue patronne de bordel ultra-riche au Mozambique. C'est intéressant parce que ça aborde l'exploitation de la population locale par des Blancs et le racisme qui "s'apprend", même.

 

- Audur Ava Olafsdottir, L'Embellie: l'histoire insolite d'une narratrice (on ne connaîtra jamais son nom) et de Tumi, le garçonnet de 4 ans que lui confie sa meilleure amie, partis dans une sorte de road trip sur les routes islandaises, vers un chalet gagné à la loterie.

J'ai bien aimé le livre pendant ma lecture, mais je me rends compte en voulant t'en parler qu'en fait ça s'est déjà effacé de ma mémoire, à part quelques flashes épars... Je ne vais donc pas pouvoir être dithyrambique mais ce livre te fera sans doute passer un joli moment si tu aimes les paysages tourmentés de l'Islande, les filles qui prennent leur vie en main et la tendresse d'un enfant de 4 ans.

 

- Henning Mankell, La cinquième femme: On revient en Suède et près de l'inspecteur Kurt Wallander, confronté à des meurtres horribles où les victimes, des hommes à chaque fois, ont beaucoup souffert avant de mourir. et le tueur semble particulièrement méticuleux. Qu'est-ce qui relie ces hommes? Pourquoi ont-ils été choisis?

Je ne vais pas dévoiler beaucoup plus de l'intrigue ou du meurtrier, même si on fait très rapidement sa connaissance dans le livre. Mais j'ai aimé l'originalité de cette histoire et des points de vue. Et puis bon, on ne sort jamais déçu d'une histoire de Kurt Wallander.

 

- Elena Ferrante, L'Amie prodigieuse: Elle mériterait un billet à part, cette Elena Ferrante, et cette Amie prodigieuse, et cette saga. Bon, je le ferai sans doute quand j'aurai lu tous les tomes, ce qui ne saurait tarder, vu que j'ai dévoré et adoré le premier. Les débuts de l'amitié de Lila et Lenuccia, dans les dédales de ruelles napolitaines. Une amitié/rivalité sur fond de pauvreté, d'ignorance, de violence. On sent l'épopée se construire, et la fin du tome 1 tient en haleine et fait regretter (dans mon cas), de ne pas avoir le tome 2 sous la main pour poursuivre l'histoire.

Je n'en dirai pas beaucoup plus maintenant, pour ne pas déflorer ce que je pourrais écrire plus tard dans un billet consacré, mais j'ai découvert avec bonheur une Naples qui me fait penser à fond à ma Sicile chérie. Cela m'émeut assez fort et il me tarde, donc, de lire la suite (ceci n'est pas une forme de pression sur ma prêteuse de livres, promis ^^).

 

Bonus:

- Eric Walravens, Dumping fiscal; enquête sur un chantage qui ruine nos Etats: si tu te dis "WTF?! mais avec quoi elle vient?!", je peux assez bien comprendre, mais je t'assure que ce livre se lit comme un polar: il y a des coups bas, des jalousies, des coups d'éclat, des revirements, des trucs pas très glorieux et puis de la réflexion. Ca dure environ 200 pages et ça se lit vraiment vite. Alors sans doute que c'est plus simple si on est déjà amené à s'intéresser à ces matières par ailleurs, mais si t'as l'impression en remplissant ta déclaration d'impôts que c'est "toudi les ptits qu'on spotche", tu vas mieux comprendre pourquoi ce n'est sans doute pas totalement faux ;-)

Écrire un commentaire

Optionnel