En silence

Pin it!

Je sais pas toi, mais moi plus j'avance moins je supporte le bruit. Sans doute un effet de la vieillesse qui gratte - je l'entends! - à la porte avec ses longs doigts crochus, mais il m'est de plus en plus indispensable de me réfugier dans des bulles de quiétude.

Aaaaaaah! le silence! Mon luxe préféré, celui que je savoure le plus en pleine conscience, celui qui m'est vital (on peut donc considérer que ce n'est pas un luxe, si c'est vital, non? Vous avez deux heures).

 

Est-ce le fait de travailler en open space (sans trop de possibilité de s'isoler de l'agitation)? Est-ce les sollicitations incessantes? Est-ce le fait de vivre en ville? Je ne peux pas trop discerner une cause en particulier, mais mon seuil de tolérance au bruit a vachement diminué. J'ai régulièrement envie de secouer l'une ou l'autre personne, d'engueuler les automobilistes qui klaxonnent (si ça permettait de dénouer un embouteillage, ça se saurait...), de baisser la musique quand elle va trop fort.

 

 Mon seuil de tolérance aux petits bruits chiants, du genre bruits de bouche en chiquant ou en mangeant, reniflements, "sluuuuurps" intempestifs (hashtag envies de meurtre), était déjà particulièrement bas mais ça, ça pourrait être juste un trouble psychiatrique dont je souffre (si! C'est Wikipédia qui le dit, donc ça doit être vrai :D ).

 

J'ai la chance d'habiter en ville mais dans un quartier assez calme où, quand les voisins ne décident pas de débroussailler leur jardin, d'organiser une réunion chorale dans leur cour ou d'enfermer leurs gamins dehors en les laissant pleurer tout leur saoûl, il peut faire presque silencieux. Et j'ai besoin de cela.

 

Me réfugier dans mon canapé avec un bouquin, sans un mot, avec M. Léludemoncoeur pas loin (à condition qu'il utilise un casque quand il regarde un truc bruyant sur le net ^^), c'est plus qu'un plaisir: un véritable besoin.

 

J'ai besoin de cela pour recharger mes batteries pour la semaine. J'ai besoin de m'isoler de l'agitation du monde pour pouvoir m'y replonger plus tard. Même si j'adore voir des gens et papoter, j'ai besoin de ces moments "off" où j'écoute pousser mes racines chez moi. Je le sais, parce que je me sens malheureuse quand un mois passe comme une tornade, quand je n'ai pas le temps de souffler et d'assimiler ce que je vis.

 

C'est assez rigolo que je te parle de cela alors que je sors (péniblement, c'est pas encore totalement fini) d'une extinction de voix, que je devais donc reposer. Tu penses que j'en ai profité pour (m')imposer le silence total à la maison? Ahahah... le plaisir de raconter ce qui me passait par la tête a été le plus fort! O:)

 

Et toi, tu enjoyes le silence?

 

 

Commentaires

  • Je ne sais pas si c'est l'âge mais la pollution sonore me dérange énormément. Tous ces sons non désirés me gênent la radio en bruit de fond branchée sur des stations où ça "parle", les bruits de mastication de mon collègue, les sons des jeux électroniques de mes poulettes, les conversations à haute voix dans l'open-space, le bébé de mes voisins qui hurle à la mort,,...
    Quel bonheur absolu quand je peux trouver du silence complet qui me permet de m'écouter respirer!

  • Je ne crois pas que ce soit un effet de la vieillesse :-) mais d'un moment de vie. J'ai tjrs aimé le silence. Il m'aide à faire le point, à méditer, à réfléchir. J'avais un ami qui en entrant chez moi disait tjrs mais c'est mort ici, il n'y a pas de musique. J'écoute pourtant de la musique mais je n'aime pas que le son se déverse en permanence. Je constate au cinéma par ex que le son est tjrs trop fort, ds les magasins aussi il est amplifié. Les gens parlent tt haut partout maintenant avec le gsm. Je préfère le bruissement du vent, le floc de la pluie car la nature n'est pas silencieuse non plus mais l'intensité est différente et ns fait du bien à l'âme,

  • Bonjour tout le monde...
    Non, ce n'est pas la vieillesse...Simplement assez des bruits inutiles.J'habite en banlieue,près d'un hosto,mais avec des prairies et bois derrière chez moi.
    Le SMUR qui part,le train qui passe dans la vallée,les vaches qui meuglent, les poules qui caquettent, les chats qui miaulent, les chiens qui aboient et le paon qui hurle LEON..sans compter la vieille chouette dans mon sapin ne me dérangent pas.

    Ce qui m'emm..de par contre, c'est : (en vrac et la liste n'est pas exhaustive)
    -le copain du voisin qui klaxonne au moment de démarrer
    - le voisin qui rentre à pas d'heure et claque ses portières
    -le couple qui hurle en pleine rue (j'suis pas psy)
    -les enfants rois des jardins d'a coté qui demandent sans cesse leurs géniteurs (planqués devant la télé ou sourds)
    -les roquets en ballade avec leur propriétaire qui aboient sur mon grand Labrador noir placide (complexe d'infériorité??)
    -et in fine, tous ceux qui ne savent pas se passer de leur smartphone dans les lieux publics.....

    GRRRR...mes pauvres oreilles..

    - Sans compter les démarcheurs téléphoniques..à qui je réserve un accueil glacial...

    Bonne journée silencieuse.....

Écrire un commentaire

Optionnel