• Londres dans la peau

    Pin it!

    Pour marquer une coupure entre les examens et la folie "appart'", je me suis dit que ce serait pas mal d'aller à Londres. Encooooore? Oui, encore...

     

    IMG_0929.JPG

     

    Faut dire que c'est pas tout à fait de ma faute. L'amour pour cette ville est sans doute inscrit dans mes gènes ou bien, autre possibilité, j'ai été biberonnée dès le berceau au "London, my Love".

     

    Comme si elles avaient elles aussi décidé de me pousser au crime, les équipes d'Eurostar envoient désormais les annonces de trajets en promo pile pendant mes blocus. Et tout le monde sait que l'étudiant, même en cours du soir, est faible à toute tentation dès lors qu'elle se présente sous son nez dans une période où il est censé étudier non stop (mais fait en réalité autre chose).

     

    Bref, vers la semaine dernière, nous avons embarqué dans l'Eurostar, direction rockin' London. Ce qui est bien, quand on est déjà allé plusieurs fois dans une ville, c'est qu'on n'est plus attaché à son Routard/Lonely Planet avec la ferme intention de voir tous les must-see. On profite plus, on retourne voir ses quartiers préférés, on explore des endroits moins touristiques (mais en existe-t-il encore à Londres?). Ca donne aussi l'occasion, si on sait s'arrêter, d'observer des tranches de vie, des moments de bonheur absolu, simplement parce qu'on vit, à son rythme et à celui des Londoniens. Extraits choisis:

     

    Dans l'Eurostar, on ne choisit pas ses voisins, en général. Les sièges de 4 à côté de nous sont rapidement occupés (à Bruxelles puis à Lille) par deux couples d'amis, très jeunes Bon Chic Bon Genre qui ont calé les enfants chez Bon-Papa et Bonne-Maman pour s'offrir une virée shopping/resto/palace. Puisqu'il s'agit de mini-vacances, la conversation glisse très vite sur les mérites comparés de Saint-Remi-de-Provence et de la Toscane, du Club Med en montagne versus celui de Sicile (c'est teeeeeellement plus facile quand on peut leur laisser les enfants!). On raconte la virée à Prague la semaine précédente, les vacances au ski la semaine suivante, bref on s'échange les bons tuyaux pour des vacances BCBG. No surprise.

    Et puis ça se met à parler de ce scandale du précompte mobilier, passé de 15 à 25%, non mais tu imagines?!?! on nous pompe vraiment tout notre fric, c'est scandaleux! Non mais vraiment! Ils pouvaient pas un peu mettre les chômeurs à contribution, ceux-là?!

    Sortir de l'Eurostar avec la nausée, c'est fait.

     

    Un peu plus tard, gelés par le vent piquant, nous décidons de prendre un English breakfast pour nous réchauffer et nous donner du courage pour marcher et visiter un peu. Près de l'hôtel, nous repérons un endroit minuscule où tout est dit dès le trottoir.

     

    IMG_0913.JPG

     

    A l'intérieur, une patronne minuscule, cinq tables, trois ouvriers, le patron et une atmosphère à faire démissionner (avec effet immédiat) tout taux de cholestérol un tant soit peu consciencieux. La minuscule patronne donne du "darling" à tout le monde, arrive avec une tasse de thé au lait avant de s'excuser, oui, elle aurait dû demander d'abord si on prenait du lait... Elle refile le lait et le thé à un autre client, revient avec une autre tasse de thé brûlant, des toasts luisants de beurre, du bacon, des oeufs, n'en jetez plus, le cholestérol est déjà parti (en flèche).

    Pendant un moment, j'ai eu l'impression d'être immergée dans une partie du Londres authentique, celui des dockers, du ptit dej qui tient bien au corps pour affronter une rude journée et des vieilles Anglaises gâteaux.

     

    Le samedi soir, quoi de mieux pour tâter l'âme anglaise que de se caler au pub? Le spectacle à lui seul vaut les 4 livres du cidre ;-) On y voit de jeunes Anglaises s'enfiler des shots de rhum/Red Bull sans ciller, des un peu moins jeunes Anglaises draguer à tout va tout ce qui ressemble à un mec célibataire, des mecs revenir d'une réunion de fraternité ou d'une réunion sportive et terminer en bras de chemise et cravate uniforme, un prêtre avec soutane se boire de la Guinness. Oui, le samedi soir au pub, c'est divertissant.

     

    IMG_0924.JPG

     

    On a aussi repéré des hordes d'Ecossais en kilt sur les bords de la Tamise (avec une pensée émue et douloureuse pour eux vu le froid piquant!), tournoi des Six Nations oblige, des enfants courant partout à la Tate Modern, une rive sud qu'il faudra revenir explorer encore et encore parce que oui, Londres est belle, Londres est magnifique et, definitely, j'en suis totalement dingue!

     

    IMG_0927.JPG

  • Le tourbillon de la vie

    Pin it!

     

    IMG_0938.JPG

     

    Salut les copains!

     

    Un petit billet rapide pour vous dire que je ne suis pas encore morte (quand même) et que je suis en train de passer de cela:

     

    IMG_0935.JPG

     

    à cela:

     

    IMG_0937.JPG

     

    C'est tout de même plus coloré, non? ;-) Eh oui! après plus de deux ans de patience, nous avons trouvé NOTRE endroit et, ça y est, ça va commencer à s'emballer!

     

    Qui sait? Ca va peut-être à nouveau remplir le réservoir à anecdotes, recettes et autres idées bloguesques... 

    Lien permanent Catégories : 3615 Ma vie, Loisirs 8 commentaires